Vivre ensemble

Règlement d’école

Icon of Présentation Règlement Présentation Règlement (34.0 KiB)

 

• Le règlement d’école énonce les obligations et interdits à l’école de même qu’il définit et quantifie les différentes sanctions encourues en cas de transgression.

Il a été rédigé à partir des indications des élèves et de l’équipe éducative. Seul le conseil des élèves est habilité à le modifier.

Il est d’application à partir de la première année primaire. Les classes du degré inférieur adaptent sa présentation (photographies pour soutenir le texte, panneaux muraux) tous les trois ans.

Dans une école, un règlement porte des valeurs éducatives:

1. Un règlement a du sens s’il répond à notre besoin de vivre en harmonie avec les autres. En nous interdisant certaines actions il nous donne le droit de mieux vivre ensemble. Ainsi devoirs et droits n’ont pas à être opposés puisque les premiers garantissent l’existence des seconds.

2. Une sanction doit être éducative. Elle doit d’abord être une parole qui aide à comprendre le sens de la règle, elle doit ensuite si possible permettre de réparer « les dégâts » et de retrouver notre place parmi les autres. Elle ne doit jamais être humiliante.

Charte de conduite

• La charte de conduite est un engagement à mieux vivre avec les autres dans le respect des valeurs des projets éducatif, pédagogique et d’établissement.

1. Elle se présente comme la rédaction d’un engagement collectif ponctuel lié à une activité précise (sortie de classe, rencontre, projet particulier,…).
Le groupe définit d’abord les conditions de réussite de l’activité et ensuite les comportements à adopter par tous pour accéder à cette réussite. Chacun est invité à s’engager dans la défense des intérêts recherchés par la majorité.

2. Après l’activité, la charte devient un outil d’évaluation. Si tel ou tel élève n’a pas respecté les engagements, il ne s’agit pas de punir ou d’exclure mais de remettre la parole en jeu pour comprendre mieux ce qui s’est passé, comment ça s’est passé, ce qui est possible pour l’avenir.

3. Elle est la tentative par le groupe de transformer des contraintes externes souvent imposées par l’autorité de l’adulte en un engagement interne au groupe et au bénéfice du groupe.

Conseil de classe

Il rassemble au moins une fois par mois tous les élèves d’une classe et leur titulaire. Ils peuvent :
• y exprimer les émotions qui les traversent et apprendre à gérer les relations qui les unissent entre eux et avec l’extérieur ;
• y choisir, préparer et évaluer les projets de classe ;
• y préparer le Conseil des Elèves.

Conseil des Elèves

Fonction : promouvoir la vie communautaire au niveau de l’école :

•Animation des temps de midi : engagement personnel pour valoriser les temps de midi

•Projet pour les autres : servir d’autres intérêts que les miens ou ceux de ma classe

•Réflexion autour du règlement : mieux comprendre les réalités et enjeux de la vie collective à l’école

Composition :

• Animations des temps de midi :
o deux élèves par classe de la 1ière à la 6ième année primaire élus par leurs pairs au terme d’une campagne électorale (possibilité pour chaque élu de n’assurer sa charge que pendant un semestre);
o un(e) accueillant(e) de l’équipe de l’accueil extra-scolaire.

• Projet pour les autres :
o En tournante chaque mois, une classe différente de la section primaire, le/la titulaire;

• Réflexion autour du règlement:
o une classe différente par mois, le/la titulaire et le directeur

Organisation :
• Animations des temps de midi :
Un représentant de l’équipe de l’accueil extra-scolaire attaché à la fonction convoque chaque mois les élus, ensemble ils établissent le programme mensuel d’activités et l’affichent.
Au moins une fois par semaine, les élus de chaque degré proposent une activité à leurs condisciples.

• Projet pour les autres :
La classe en charge du Conseil des Elèves élabore et réalise un projet visant à la promotion de la vie communautaire à l’école en accord avec les valeurs inscrites dans le Projet d’Etablissement dans les domaines environnementaux (ex : décoration d’un espace de l’école, affichage dans les toilettes pour une meilleure hygiène,…) ou relationnels (présenter un spectacle à une autre classe, lire des contes à des plus jeunes, organiser un jeu qui la met en lien avec une autre classe,…). Autrement dit, la classe mènera un projet qui promouvra d’autres intérêts que les siens propres.
Elle privilégiera un projet à la hauteur des compétences des enfants et rapidement concrétisé.
Un tableau récapitulatif des projets sera affiché à l’entrée de l’école et complété mois après mois.

• Réflexion autour du règlement :
Sur base d’un relevé mensuel, chaque classe de la section primaire se réunit une fois par an avec son/sa titulaire et le directeur pour analyser une des règles les plus sanctionnées, réfléchir sur le sens de la règle, les raisons des transgressions, imaginer des pistes de progrès.

Médiation par les Pairs

Icon of La Médiation Théorie La Médiation Théorie (33.0 KiB)

Certains élèves du degré supérieur deviennent, après formation et sous supervision, des personnes-ressources pour faciliter la gestion de conflits entre élèves.
L’élève médiateur n’est ni juge, ni arbitre ; il est neutre, il a pour but de tenter de comprendre ce qui se passe et aider les 2 parties en conflit à trouver une ou des solutions qui satisferont au mieux tout le monde.
Pour ce faire, le médiateur va d’abord écouter puis il va tenter de comprendre ce qui se passe, il va essayer de permettre à chacune des parties d’exprimer ce qu’il ressent. A partir de là, il va proposer de renouer le dialogue en demandant à chaque partie de proposer une ou des solutions. Le médiateur aidera à la négociation du choix de la ou des solutions et de la mise en application de ce choix. La médiation prend fin quand le médiateur arrive avec les 2 parties à un accord.

La médiation à l’école poursuit des objectifs éducatifs majeurs :

  • elle évite la frustration qui nourrit la vengeance ;
  • elle est une alternative apaisante comme seul peut donner le sentiment d’une justice attentive et respectueuse ;
  • elle crée du lien plutôt que de renvoyer dos à dos ;
  • elle valorise la parole plutôt que le passage à l’acte ;
  • elle éclaire les protagonistes de leurs mondes intérieurs respectifs ;
  • elle est un processus de création plutôt que de soumission ;
  • elle ne remplace pas la loi, elle ouvre un espace de réflexion et de changement dans le cadre légal.

Formation des médiateurs :
• En début d’année, tous les élèves de 5° année participent durant six demi-journées à une sensibilisation au conflit, à ses enjeux, à ses mécanismes et bien sûr à la médiation et aux valeurs qui l’étayent. Ce qui se découvre ici par des jeux et des discussions est utile à l’ensemble des élèves, futurs médiateurs ou non,.
• Par la suite, les seuls volontaires suivent durant trois autres après-midi un entraînement aux techniques de médiation qui leur permettra d’animer sous la supervision d’un adulte une médiation avec des élèves en conflit.
• La formation est assurée par des intervenants extérieurs.
• Elle est ouverte aux volontaires de l’équipe de l’accueil extra-scolaire et aux enseignants.

Organisation des séances de médiation :
• Les élèves médiateurs sont invités à remplir leur fonction jusqu’en fin de 6°année.
• Les médiateurs informent leurs condisciples du service qu’ils mettent à leur disposition.
• Les demandes de médiation sont adressées oralement à un adulte de l’équipe éducative ou à un des médiateurs.
• Les médiateurs s’assurent de la volonté des deux parties en conflit d’entamer une médiation. Ils leur fixent alors un rendez-vous.
• Une séance équivaut à une médiation. Un membre de l’équipe éducative, formé à la médiation, supervise obligatoirement toute séance.
• L’évaluation des capacités et de l’engagement de chacun des médiateurs est confiée aux superviseurs des séances. Si l’écartement d’un médiateur doit être envisagé, il doit préalablement être avalisé par la direction de l’école.